Le prochain congrès des Communautés et Assemblées Évangéliques de France aura lieu du 1er au 3 mai 2020 à Vichy : Ne manquez pas ce rendez-vous annuel de notre union d’églises ! Votre présence est importante pour l’encouragement mutuel que vise notre rassemblement.

Cette année, cet encouragement mutuel sera particulièrement stimulé par l’implication de la jeune génération, en partenariat avec AJC. Si des ateliers spécifiques leur seront proposés, nous croyons que leur intégration à l’ensemble du congrès sera féconde pour tous, de sorte que « Jeunes et vieux se réjouiront ensemble », comme l’annonce le prophète (Jér 31.13) ! Ce congrès offrira également, comme d’habitude, des ressources à travers les rencontres avec les délégués d’autres assemblées, les séances plénières et les divers ateliers proposés, les nouvelles partagées ainsi que par la prière commune pour l’avancement du Royaume de Dieu. Enfin, c’est le lieu où nous discernerons ensemble le chemin à suivre et la manière d’utiliser au mieux les moyens que nous mutualisons à travers l’Entente.

Manu Renard sera notre orateur et nous conduira à réfléchir, jeunes et vieux, à la (grande) diversité de l’Église. L’Église de Jésus-Christ présente une dimension « céleste » et relève d’une citoyenneté qui n’est pas de ce monde. Mais elle est en même temps une réalité « terrestre », tissée dans nos relations humaines. Cette dimension de l’Église, dans le monde sans être du monde, la conduit à vivre pleinement les transformations et la réalité de notre monde, un monde aujourd’hui mobile et interconnecté, et pourtant parfois bien fragmenté et divisé.

Nos églises sont des lieux où se rencontrent des hommes et des femmes de tous âges, de diverses origines géographiques, culturelles et ecclésiales. Nous nous en réjouissons ! L’image d’une église diverse et multiculturelle présente un côté prophétique, anticipant le grand rassemblement final du peuple de Dieu, « des gens de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, de toute langue » (Ap 7,9). Mais on ne peut pour autant oublier le fait que, de ce côté-ci de la seconde venue de Christ, la rencontre des différences est également riche en défis. Chrétiens, unis par la même foi, cette foi commune s’inscrit inévitablement dans des habitudes, des traditions, des sensibilités et des modes de pensées liés aux contextes sociaux dans lesquels elle s’incarne. Pensons-nous échapper aux forces de replis et de fragmentation que connaît le monde ? Ne risque-t-on pas parfois de confondre ce qui nous est donné et ordonné par l’Écriture, et la manière dont notre culture et notre sensibilité l’interprètent ? La réalité spirituelle d’un seul peuple se heurte parfois à cette réalité dont nous n’avons pas toujours conscience, suscitant incompréhensions et frictions entre cultures (ethniques, géographiques, ecclésiales), entre générations… et oui, également entre classes sociales.

Comment mieux s’accueillir, se comprendre, et apprendre à marcher ensemble, unis en Christ et divers dans notre humanité ? L’Église peut aussi, par l’Évangile proclamé et vécu, être un lieu innovant et étonnant pour vivre dans la foi transformatrice la réalité d’un monde dont la diversité nous réjouit en même temps qu’elle peut nous dérouter.

 

Entente Evangélique des CAEF
18bis rue Pasteur
26000 Valence

Formulaire de contact

04 26 50 27 37